Nos prestations :
Traitement des fissures

Les causes des fissures en façade

Un sol instable

Des sols argileux, des remblais ou des terrains inondables : autant de sols instables qui bougent au gré des saisons. Ces mouvements de terrain provoquent des tensions sur les matériaux de construction. Quand le matériau de construction ne peut plus supporter la pression, il fissure.

Des infiltrations d’eau

De nombreux phénomènes favorisent les infiltrations des eaux de pluies dans les murs :

  • Une fuite en toiture à l’aplomb des murs
  • Une façade mal protégée des intempéries
  • Un crépi poreux 

En période de gel, l’humidité présente dans la masse du mur se transforme en cristaux. Ce changement de volume fragilise les maçonneries, faisant apparaître des fissures qui évoluent au fil des saisons.

Des effets de dilatation

Chaque matériaux de construction d’une maison présente une capacité de dilatation différente suivant les écarts de températures. Ces variations dimensionnelles des matériaux sont générées par le grand écart de températures annuelles.

Certains matériaux, comme la maçonnerie et le bois, ne se dilatent pas au même rythme. Cette « association contradictoire » favorise l’apparition de fissures en façade. C’est particulièrement caractéristique au niveau :

  • Des planchers
  • Des hourdis
  • Des structures en bois qui soutiennent les dépassements des toits

Quels sont les différents types de fissures en façade ? 

Faïençage et microfissure

Le faïençage est un ensemble de très fines craquelures. Ces petites fissures superficielles ne concernent qu’une épaisseur fine de la couche d’enduit.

La microfissure est une ouverture linéaire, de largeur inférieure ou égale à 0,2 mm. Elle concerne la totalité de l’épaisseur de l’enduit. Bien que superficielle, la microfissure est à surveiller : elle peut être à l’origine d’infiltration d’eau passant sous l’enduit de surface, ce qui l’endommagerait.

Une microfissure peut aussi évoluer au fil des saisons en une véritable fissure. 

Fissures fines

Les fissures fines sont des ouvertures linéaires, au tracé plus ou moins régulier, de largeur de 0,2 à 2 mm. Elles peuvent concerner toute l’épaisseur de l’enduit et également la maçonnerie.

  • Fissures en moustache : elles partent des angles des ouvertures et sont obliques ou verticales. Elles sont dues à une faiblesse de la maçonnerie aux niveaux des appuis de fenêtres ou de l’ensemble des ouvertures.
  • Fissures verticales aux angles du bâtiment : elles peuvent provenir de fondations inadaptées ou d’un défaut du chainage vertical.
  • Fissures horizontales à hauteur du plancher : elles sont rattachées aux phénomènes de retrait ou dilatation des matériaux.

Lézarde et fissures structurelles

La lézarde est une ouverture pouvant atteindre toute l’épaisseur du mortier ou crépi de finition reposant sur la structure de construction. La lézarde est une ouverture importante : sa largeur dépasse 2 mm.

Les causes de la lézarde sont multiples :

  • L’instabilité du terrain
  • La mauvaise assise de la construction
  • Les matériaux aux dilatations contradictoires

On peut catégoriser la lézarde en deux classes différentes :

  • La fissure traversante : cette fissure traverse aussi bien le revêtement extérieur que le matériau de construction. Elle est souvent due à un défaut structurel.
  • La fissure en escalier : elle suit les joints de la maçonnerie et est souvent due à un tassement excessif du sol d’assise des fondations d’un mur.

Dans le cas des lézardes et fissures structurelles, des travaux confortatifs en sous-œuvre peuvent être nécessaires. Seul un professionnel habilité pourra vous le confirmer.

Cause et types de fissures sur les façades

Les différentes techniques pour réparer les fissures des façades

La réparation des fissures dépend avant tout de leur ouverture. ESPACE FAÇADES utilise de nombreux mastics et enduits VERTIKAL® adaptés pour le rebouchage de fissures :

  • Le VERTIQUARTZ ou le VERTIKAL RSE 50 pour les microfissures.
  • La gamme VERTIKAL-FLEX : pour les fissures allant jusqu’à 2mm. Ces revêtements sont hautement chargés en résine. Ils résistent aux effets de dilatation jusqu’à 2 mm, ainsi qu’aux fissures actives.

L’agrafage : la réparation des lézardes

Pour réparer ces fissures, il est nécessaire d’agrafer le mur :

  • Des saignées sont réalisées au niveau des fissures
  • Des tors – barre d’armature – sont placés en fond de ces saignées
  • Un mortier fibré anti-retrait recouvre ces « agrafes » pour un maintien optimal

Découvrez dans cette vidéo les 5 étapes d’un agrafage de fissure. 

Vous constatez de nombreuses fissures en façade ? Vous cherchez l’aide d’un professionnel pour les réparer ? N’hésitez pas à nous contacter : nous sommes actifs à Toulouse et en Haute-Garonne (31).

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ ?

Nos équipes interviennent sur toute la Haute-Garonne : Toulouse, Blagnac, Colomiers, L’Union, Tournefeuille, Portet S/G., Muret, Balma, Saint Gaudens…