Avant toute rénovation de façades, il est important que le façadier observe très précisément les murs extérieurs afin de constater les désordres éventuels présents sur le revêtement de façade. Les fissures, les remontées capillaires, le salpêtre, les noircissures/salissures, les cloques, le crépi poreux ou non, etc. sont des signent de vieillissement et de dégradation du revêtement posé sur vos façades (crépis, peinture, résine, etc.). Si ces désordres présents sur les murs extérieurs ne sont pas réparés avant l’application du revêtement de de façade de finition, le ravalement de votre maison ne sera pas performant.

Quels sont les travaux à réaliser en fonction des désordres constatés ?

  • Les salissures (traces noirâtres ou rougeâtres) :
Ravalement façade Quint-Fonsegrives Avant

Les salissures (mousses, lichens, champignons, moisissures, traces rougeâtres, algues) se développent à cause des intempéries et du fait que le crépi devienne poreux avec le temps. En fonction de l’exposition des fa-çades, les dégradations sont plus ou moins importantes. Les murs extérieurs les plus touchés par ces phéno-mènes sont souvent ceux exposés au Sud et à l’Ouest.

Ces traces noirâtres et rougeâtres doivent donc être correctement nettoyées pour la bonne tenue du revête-ment de finition.

Un simple nettoyage avec le nettoyeur haute pression ne sera pas suffisant pour éliminer ces micro-organismes, de plus la puissance du nettoyeur pourrait endommager le relief du crépi existant. Il est donc primordial d’appliquer localement un décontaminant (anti-mousse) par pulvérisation, de le laisser agir et de rincer les façades. Vos façades seront ainsi propres sans être abimées.

 

  • La remontée d’humidité par capillarité:

Les remontées d’humidité (remontées capillaires) par capillarité sont présentes au niveau du soubassement des façades et se discernent assez facilement quelle que soit la nature du support.

 

Si les façades de votre maison sont recouvertes de crépis (enduit hydraulique), on observe un changement de couleur en pied de murs, la teinte est plus foncée jusqu’à une certaine hauteur. Selon l’exposition de la façade ce changement de teinte peu plus ou moins s’estomper avec l’apparition du soleil. Malgré tout, la remontée d’humidité (remontées capillaires) reste bien présente à cœur de mur et endommagera le crépi qui s’effritera avec le temps.

Si la façade de votre maison est recouverte d’une peinture ou d’un revêtement plastique le revêtement s’écaillera et des cloques seront présentes. L’enduit présent en dessous sera lui aussi endommagé par l’humidité, ce qui le fragilisera, il se réduira facilement en poudre (effet pulvérulent) et deviendra non adhérent.

Dans les deux cas, l’humidité peut également générer la présence de salpêtre (traces blanchâtres).

Ne pas traiter l’humidité ni le salpêtre et recouvrir malgré tout ses façades d’une peinture ou d’un crépi n’assèchera pas l’humidité contenue à cœur de mur. Ce phénomène est un problème de fond, il faudra donc le traiter en profondeur et pas simplement en surface.

 

Certains enduiseurs ou maçons créent des soubassements en surépaisseur à base de chaux et de ciment pour essayer de stopper le phénomène de remontée d’humidité.

Ces revêtements de surface ont tendance à déplacer le problème. En effet, l’humidité ne pouvant sortir en pied de mur, elle remontera plus haut dégradant ainsi le revêtement sur une hauteur plus importante.

Le traitement des remontées d’humidité par capillarité est donc primordial avant la rénovation des façades de votre maison. Celui-ci devra être fait plusieurs mois avant la rénovation de façade, pour que le matériau de construction (brique, parpaing, etc.) ainsi que le mur extérieur aient le temps de sécher correctement. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre procédé d’assèchement de mur, cliquez sur le lien suivant : https://espace-facades.vertikal.fr/nos-prestations/traitement-humidite-murs/.

  • Le salpêtre:

Le salpêtre est une conséquence des remontées d’humidités. Ce phénomène s’observe par l’apparition d’un dépôt blanchâtre ou auréole qui indique la présence de salpêtre. Les sels présents dans les matériaux (joints, pierre, etc.) et dans le sol migrent par capillarité jusqu’à la surface de l’enduit et cristallisent lors de l’évaporation de l’eau. Lorsqu’il est présent en surface il captera l’humidité ambiante tel que le fait le sel de notre salière dans notre cuisine et il rongera tout type de revêtement (peinture, enduit, ciment, etc.). Bloquer les remontées d’humidité sans traiter le salpêtre ne résoudrait pas le problème définitivement.

Pour traiter le salpêtre et assainir les façades, il est nécessaire de brosser et piquer les enduits contaminés par les sels puis appliquer un neutralisant à l’aide d’un pulvérisateur ou d’un rouleau.

  • Revêtement Plastique Epais ou peinture non adhérent:

Lorsque sur des surfaces importantes un Revêtement Plastique Epais ou une peinture cloque, se décolle ou s’écaille, un décapage sera nécessaire pour l’enlever du mur et être sûr d’appliquer le revêtement de façade de finition sur un support adhérent et sain.

En effet, certains revêtement plastiques ne laissent pas suffisamment respirer les murs du fait qu’ils soient étanche.

Le décapage peut être chimique ou thermique.

Le décapage chimique consiste à appliquer le décapant au rouleau sur l’ensemble de la surface. L’ancien revêtement ramollira au bout de plusieurs minutes, ce qui permettra son enlèvement à l’aide d’une spatule.

Le décapage thermique quant à lui consiste à chauffer à haute température l’ancien revêtement. Celui-ci ramollira et pourra être également enlevé par grattage.

  • Crépi fragilisé et non adhérent:

Un ancien crépi peut paraitre à première vue en bon état et sain, malgré tout il faudra s’assurer de sa bonne tenue en réalisant un sondage des murs extérieurs. Les surfaces primordiales à vérifier seront le pourtour des fissures, le soubassement, les surfaces abimées, etc.

Un ancien crépi monocouche non adhérent est fragilisé, appliquer un revêtement par-dessus peut engendrer des risques de décollement plus important avec le temps.

Un exemple parlant est celui d’un ravalement de façade fait sur une maison de Colomiers (https://espace-facades.vertikal.fr/peinture-resine-facade-colomiers-haute-garonne-31/). Une fissure était présente sur le mur de la façade arrière. Nous avons sondé autour de celle-ci et nous avons constaté que la surface autour n’était plus adhérente sur une dizaine de mètres carrés autour de la fissure. Il a donc fallu piquer l’ensemble de cette surface pour retrouver un support sain (https://www.youtube.com/watch?v=XBJqf9ZqS4w).

 

Une fois les surfaces sondées et piquées, il faudra procéder à quelques travaux de maçonnerie comme ça était le cas pour cette maison de Villeneuve-Tolosane https://espace-facades.vertikal.fr/renovation-de-facade-durable-a-villeneuve-tolosane/. Différents mortiers de réparation peuvent être appliqués en fonction de la profondeur de la zone à reprendre.

Ravalement de façade à Villeneuve-Tolosane
  • La rouille:

La rouille se forme lorsqu’un composant contenant du fer se corrode en présence d’eau et d’oxygène.

Le principal élément architectural en façade comprenant du fer est le balcon. En effet, la structure du balcon a besoin d’être ferraillée avant le coulage du béton pour assurer sa bonne tenue. Lorsque le sol du balcon se fissure des infiltrations d’eau viennent humidifier la ferraille la faisant rouiller et travailler. Avec le temps, le béton fissurera et tombera. On constate souvent ces désordres au niveau des angles de la tranche du balcon ainsi qu’en sous-face.

Avant de réparer ces surfaces, il faudra éliminer les chancres de rouilles par brossage, puis appliquer sur les zones contaminées un neutralisant et fixateur de rouille avec un pinceau ou une brosse.

 

Ravalement de façade à Villeneuve-Tolosane
  • Les fissures:

Les causes et types de fissures sont variés et leur réparation l’est tout autant. Nous vous invitons à consulter notre dossier expert https://espace-facades.vertikal.fr/cause-et-types-de-fissures-sur-les-facades-expert/

Laisser une fissure sur sa façade sans la consolider et la reboucher favoriserait son retour et la cassure du revêtement de finition. Il est donc important de savoir définir quel est le type de fissure afin d’y associer la bonne technique de rebouchage ainsi que le bon revêtement de finition qui sera certainement un revêtement d’imperméabilisation (classe I).

Ravalement de façade à Villeneuve-Tolosane

Un agrafage/harpage sera préconisé lorsque les fissures sont relativement ouvertes et que la structure de la maison a été affecté (https://www.youtube.com/watch?v=OhoYHiCq7cQ).

Ravalement de façade à Villeneuve-Tolosane

Si les fissures sont d’ordre esthétique et qu’elles sont simplement liées à un effet de dilatation, nous appliquerons un mastic acrylique souple ou une pâte souple.

Il est donc important de s’adresser à un véritable façadier qui aura l’expertise nécessaire afin de vous conseiller pour réaliser le ravalement des façades de sa maison.